close
RTI françaisTélécharger l'App
Ouvrir
:::

La délégation japonaise apporte son soutien à l’inclusion de Taïwan dans le CPTPP

  • 05-05-2022
  • La Rédaction
La délégation japonaise apporte son soutien à l’inclusion de Taïwan dans le CPTPP
Le député japonais de Yamagata Norikazu Suzuki (Image : Palais présidentiel)

La délégation de la section jeunesse du Parti libéral démocrate au pouvoir au Japon, en visite à Taïwan depuis mardi, a rencontré ce matin la présidente Tsai Ing-wen (蔡英文).

La délégation est venue à Taïwan dans le cadre d’une « bulle diplomatique » pour une visite qui doit durer jusqu’à samedi. Mais alors que les 11 membres de la délégation se sont soumis, ce matin, à un 2e test PCR, un des députés japonais a été testé positif au Covid-19.

Toutefois, la délégation ayant été séparée, conformément aux règles de la « bulle diplomatique » en deux groupes au début du voyage, le groupe ne comprenant aucun cas positif a été autorisé à continuer la visite et à rencontrer la présidente.

Désormais à la tête de la délégation, le député Norikazu Suzuki a réaffirmé devant la présidente le soutien de son parti à l’inclusion de Taïwan dans l’'Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP-Comprehensive and Progressive Agreement for Trans-Pacific Partnership).

Suzuki a aussi remercié le gouvernement et le Parlement taïwanais pour avoir amendé la législation taïwanaise, mettant fin à l’interdiction d’importer des produits agricoles originaires des cinq préfectures japonaises les plus touchées par la catastrophe nucléaire de Fukushima. Notons que Suzuki est député de la circonscription de Yamagata, située juste à côté de la ville de Fukushima. 

Le député Ogura Masanobu avait déjà confié hier au Premier ministre taïwanais Su Tseng-chang (蘇貞昌) que la population japonaise avait « pris note des efforts du gouvernement et du Parlement taïwanais pour mettre les lois et les régulations taïwanaises en accord avec le CPTPP.

Norikazu Suzuki a aussi affiché son soutien à la participation de Taïwan dans les organisations internationales telles que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

Enfin, le député japonais a également évoqué l’invasion russe de l’Ukraine qui a débuté le 24 février dernier, et a affirmé que le Japon et Taïwan s’opposeraient à tout usage de la force par certains régimes autoritaires visant à modifier unilatéralement le statu quo. Suzuki a ajouté que dans le contexte actuel de guerre en Ukraine, la visite de la section jeunesse du LPD revêtait une signification particulièrement importante et témoignait de cette opposition du Japon à tout usage de la force dans la région, puisque « la sécurité du Japon est liée à la paix dans le détroit de Taïwan ».

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus