:::

40 plaintes en trois mois concernant la recherche d’emploi au Cambodge

  • 17-05-2022
  • La Rédaction
40 plaintes en trois mois concernant la recherche d’emploi au Cambodge
Drapeau du Cambodge (Image Wikipedia)

Le ministère des Affaires étrangères a indiqué aujourd’hui que sa représentation à Hô-Chi-Minh ville avait reçu une quarantaine de plaintes de la part de Taïwanais depuis le mois de février lors de leur recherche d’emploi au Cambodge. Selon les plaintes, certaines personnes auraient été amenées à se rendre au Cambodge pour travailler mais le travail était illégal ou ne répondait pas aux conditions annoncées. Dans certains cas, le passeport a même été saisi, les libertés personnelles restreintes et certaines victimes disent avoir été violentées ou revendues à d'autres entreprises illégales. 

Selon le ministère, les différents dossiers montrent que certaines organisations illégales taïwanaises étaient de connivence avec des contacts au Cambodge. Elles attirent des jeunes par des offres d’emploi qui promettent un salaire élevé et des horaires fixes et n’exigent aucune maîtrise de l’anglais. Les offres d’emploi proposent même un billet pour le Cambodge. Selon la diplomatie, certaines personnes ont signé un contrat de travail ou une lettre de change avant de se rendre au Cambodge et si elles demandent de quitter leur emploi, les groupes les forcent à payer le billet d’avion ou les frais d’hébergement et d’alimentation au nom du respect du contrat de travail signé. L’argent réclamé va de 10 000 à 100 000 dollars américains en fonction des cas. Le ministère des Affaires étrangères invite ainsi les Taïwanais à être particulièrement vigilants dans leur recherche d’emploi à l’étranger.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus