:::

Vincent Huang laisse un grand vide dans le monde de la marionnette à Taïwan

  • 13-06-2022
  • La Rédaction
Vincent Huang laisse un grand vide dans le monde de la marionnette à Taïwan
le marionnettiste taîwanais Vincent Huang (photo facebook.com/dapili)

Un des plus grands contributeurs à la pérennisation de la tradition de la marionnette à gaine à Taïwan s’est éteint dans la nuit de dimanche à lundi à l’âge de 65 ans. Vincent Huang (黃文擇) faisait déjà partie de la troisième génération de l’héritage du maître Huang Hai-tai (黃海岱) qui dirigeait une troupe des marionnettes dans les années 30 et qui avait déjà hérité cet art de son père Huang Ma (黃馬).

La famille, originaire du comté de Yunlin, a toujours été connue pour vouloir moderniser les supports de promotion de l’art des marionnettes à gaine. Vincent Huang avait ainsi fondé avec son frère Chris la société de production Pili International Multimedia qui avait pour principal objectif de numériser et diffuser à la télévision, puis sur Youtube, la culture du spectacle de marionnettes à gaine non seulement à Taïwan mais aussi dans le monde entier grâce à des sous-titres en anglais.

Il était connu chez initiés comme le talenteux doubleur aux 8 tons (八音才子). Ses capacités vocales et connaissances dans le monde des marionnettes lui permettaient d’interpréter aussi bien des rôles masculins à la voix grave que des rôles féminins à la voix très aiguë. Il assurait tous les rôles dans chacune des pièces de Pili. Les spécialistes lui attribuent en 30 ans de carrière plus de 3 000 rôles faisant de lui une véritable encyclopédie taïwanaise de la marionnette à gaine.

La plus grande catastrophe de sa carrière surviendra en septembre 2010 lorsqu’un incendie fera partir en fumée plus de 2 000 poupées utilisées dans les différents spectacles et films et dont 500 étaient uniques.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus