:::

Yang Hsiu-ching, la voix taïwanaise du chant narratif s’éteint

  • 17-06-2022
  • La Rédaction
Yang Hsiu-ching, la voix taïwanaise du chant narratif s’éteint
Yang Hsiu-ching, la voix taïwanaise du chant narratif s'est éteinte à 89 ans (photo fournie par l'institut des arts traditionnels)

Yang Hsiu-ching (楊秀卿), une des plus célèbres chanteuses d’airs traditionnels issus de l’opéra taïwanais mais aussi et surtout des livrets du chant narratif (唸歌), s’est éteinte ce vendredi, à l’âge de 89 ans. Icône de cet art traditionnel, elle avait été désignée en 2009 par le gouvernement comme « trésor national vivant » pour ses interprétations et sa contribution à transmettre un art traditionnel en voie de disparition.

A Taïwan, l’art du chant narratif (唸歌) est doté d'une histoire de plus de 300 ans qui tire son origine dans le loisir des ouvriers à la fin du travail dans les champs. Peu importe le sujet abordé, la forme a rapidement épousé la structure de quatre phrases, chacune de 7 caractères pour rythmer le chant qui était à moitié parlé à moitié chanté.

Née en 1934, Yang Hsiu-ching a perdu la vue dès ses deux ans et a puisé dans la musique et l’ouïe pour suppléer sa cécité. Dotée d’un bagage musical complet, elle a largement contribué à la pérennisation du chant narratif en reprenant le répertoire, accompagné d’un luth de lune pendant plus de 70 ans, lui valant d’être nommée lauréate du 40e prix national de la culture en 2021.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus