close
RTI françaisTélécharger l'App
Ouvrir
:::

Taïwan parmi les pays asiatiques les plus touchés par l’inflation des produits alimentaires

  • 20-06-2022
  • La Rédaction
Taïwan parmi les pays asiatiques les plus touchés par l’inflation des produits alimentaires
L'alimentaire et la restauration en pleine inflation (photo archives RTI)

La banque centrale de Taïwan a déclaré que la plupart des puissances économiques font actuellement face à des problèmes d’inflation principalement dans les domaines de l’énergie et de l’alimentation. En Asie, Taïwan, le Japon et la Corée du Sud sont les pays les plus touchés par l’inflation des produits alimentaires.

Dans ces pays, la pression est encore plus forte qu’en Europe ou aux Etats-Unis. Cette analyse prévoit également que cette pression devrait baisser entre cette année et l’année prochaine. Les experts financiers de la banque centrale expliquent néanmoins que les facteurs de l’inflation ne sont pas les mêmes pour chaque pays et que chacun doit faire face à des causes et des facteurs d’inflation différents. Par exemple, aux Etats-Unis, la pandémie de Covid-19 a provoqué un grave déséquilibre entre l’offre et de la demande sur le marché de l’emploi rendant très instable le reste du marché et de l’économie américaine. Au Royaume-Uni, l’impact du Brexit reste le principal facteur. A cause de ces raisons, les deux pays sont les plus impactés en comparaison notamment des pays européens.

Dans la zone euro, c’est évidemment l’influence de la guerre en Ukraine qui est le facteur principal d’inflation notamment au niveau énergétique et financier. Les sources alimentaires et énergétiques avec les sanctions contre la Russie deviennent plus rares faisant drastiquement monter les prix.

En Asie Taïwan, la Corée du Sud et le Japon restent les pays les plus dépendants de leur importation d’énergie. Taïwan et le Japon ont néanmoins un mécanisme de régulation des prix des hydrocarbures lors de phénomènes d’inflation ce qui réduit l’impact des prix à la pompe. Ce n’est pas le cas pour la Corée du Sud.

Pour l'avenir, la banque centrale taïwanaise a souligné que le taux d'inflation des principales économies devrait baisser entre cette année et l’année prochaine. Cependant, des facteurs géopolitiques, le phénomène de démondialisation résultant d’une montée du protectionnisme et les mesures prises en réponse aux catastrophes liées au réchauffement climatique peuvent accroître les futures pressions inflationnistes.

En outre, le resserrement accéléré des politiques monétaires dans les économies avancées, l'utilisation des technologies émergentes, la transformation numérique des entreprises, ainsi que la diminution de consommation et d’investissement liée à la poursuite du vieillissement de la population essoufflent les pressions inflationnistes. Cela rend l’analyse plus compliquée et les tendances doivent être surveillées dans les mois à venir pour affiner cette analyse. 

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus