:::

Selon un groupe de réflexion allemand, le G7 devrait devenir G10-1 comprenant Taiwan

  • 28-06-2022
  • La Rédaction
Selon un groupe de réflexion allemand, le G7 devrait devenir G10-1 comprenant Taiwan
Selon un groupe de réflexion allemand, le G7 devrait devenir G10-1 comprenant Taiwan (Photo G7)

Deux chercheurs de l'Institut allemand des affaires internationales et de sécurité (Stiftung Wissenschaft und Politik) ont suggéré que le G7 soit élargi pour inclure des pays démocratiques comme Taiwan.

Hanns W. Maull et Johannes Thimm, chercheurs au sein de ce groupe de réflexion du gouvernement allemand, ont déclaré conjointement que la réponse des États-Unis à l'invasion de l'Ukraine par la Russie était conforme à la déclaration de Joe Biden, qui souhaitait rétablir le leadership américain, et qu'elle contribue à la pérennité du G7 ; toutefois selon eux, compte tenu de la crise mondiale actuelle, le mode de fonctionnement de cette organisation internationale est manifestement dépassé et doit être réformé.

Ces deux spécialistes des relations internationales ont souligné à la veille du sommet du G7 qu'étant donné que seule la moitié des membres du G20 soutient les sanctions contre la Russie, que l'axe Pékin-Moscou contre l'Occident est consolidé et que la position de leader des États-Unis en Europe et en Asie a rencontré limites, il est de plus en plus difficile de coopérer dans un cadre international conforme à des valeurs occidentales.

Selon eux, le G7 devrait innover et inclure des pays libres, démocratiques et prospères tels que la Corée du Sud, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et d'autres pays libres et démocratiques tels que Taïwan sans violer le « principe d'une seule Chine » afin que le G7 puisse être élargi en G10+1.

De plus, il est nécessaire selon eux que les pays membres du G7 soutiennent les principes de liberté et de démocratie et mettent en pratique ces valeurs de manière approfondie dans les affaires intérieures et la diplomatie, afin d'éviter les critiques du monde extérieur selon lesquelles les pays démocratiques se dirigent vers des dictatures.

Enfin, ils précisent que les pays membres du G7 devraient rendre obligatoire la mise en œuvre des résolutions du sommet, afin de ne pas se limiter à des déclarations verbales et agir.

Le G7, composé des États-Unis, du Canada, de la Grande-Bretagne, de la France, de l'Allemagne, de l'Italie et du Japon, tient actuellement un sommet au château d'Elmau, dans les Alpes allemandes.

Aujourd’hui, le ministère taïwanais des Affaires étrangères s'est d’ailleurs réjoui de coopérer avec le G7 Suite à l'annonce par le président américain Joe Biden et d'autres dirigeants du G7, de plans pour un fonds d'investissement de 600 milliards de dollars ciblant les infrastructures des pays en développement.

Lu Shih-fan (呂世凡), le chef adjoint du département des affaires européennes du MOFA, a déclaré lors d'un point de presse que le MOFA est heureux de constater que les démocraties mondiales, y compris les États-Unis et les nations européennes, sont prêtes à injecter conjointement des ressources pour aider à développer les infrastructures dans les pays à revenu moyen ou faible.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus