:::

Des organisations appellent le gouvernement à agir contre l’utilisation de produits du Xinjiang

  • 05-07-2022
  • La Rédaction
Des organisations appellent le gouvernement à agir contre l’utilisation de produits du Xinjiang
Des organisations appellent le gouvernement à agir contre l’utilisation de produits du Xinjiang (Photo CNA)

Des organisations non gouvernementales préoccupées par les questions de droits de l'homme au Xinjiang ont tenu une conférence de presse aujourd’hui. Ce 5 juillet marque les 13 ans des émeutes d’Urumqi au Xinjiang. Outre la condamnation du génocide du Parti communiste chinois et un rappel de l'Incident du 5 juillet 2009, ces groupes ont également demandé au gouvernement taïwanais de promulguer des lois pertinentes pour interdire l'importation de produits issus du travail forcé au Xinjiang.

Ho Chao-tung(何朝棟), président de l'Association du Turkestan oriental de Taïwan a déclaré que l’incident du 5 juillet est considéré comme le tournant de la politique du Parti communiste chinois à l'égard du Xinjiang, et de la persécution des Ouïgours. Selon lui, des mesures notoires telles que des camps d'éducation et des camps d’internement sont devenus des outils du gouvernement chinois. Il déplore que certaines entreprises à Taïwan utilisent encore des produits du Xinjiang : “Actuellement, il y a des produits importés du Xinjiang dans la chaîne industrielle. Les États-Unis ont interdit l'importation de tomates et de coton du Xinjiang fin 2021, et ont également mis en œuvre une loi concernant le travail des Ouïghours le 21 juin de cette année. Je pense que tous les milieux à Taïwan devraient également prendre cette question au sérieux et ne pas être complice de l'oppression des Ouïghours.” 

Le député du New power party, Chiu Hsien-chih (邱顯智), a déclaré que Taïwan manque actuellement d'outils juridiques efficaces et il juge nécessaire la promotion d’une "loi sur la responsabilité des entreprises dans la chaîne d'approvisionnement". Il a également appelé les entreprises à assumer leurs responsabilités sociales et les consommateurs à refuser d'acheter des produits impliquant du travail forcé.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus