:::

Soutien de membres du Congrès américain à la visite de Nancy Pelosi à Taïwan

  • 25-07-2022
  • La Rédaction
Soutien de membres du Congrès américain à la visite de Nancy Pelosi à Taïwan
Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis (Facebook Nancy Pelosi)

La Chine a multiplié encore ce weekend les avertissements quant à l’éventuelle visite à Taïwan de la présidente de la Chambre des représentants américaine, Nancy Pelosi, annoncée pour le mois d’août. Cette visite, qui s’inscrit dans un voyage de rencontre parlementaire des différents alliés de la région, ne se résume pas à sa simple venue à Taïwan.

La Chine a encore envoyé des alertes fortes à l’administration de Joe Biden et son entourage, selon le journal britannique Financial Times, qui a dévoilé qu’au moins six personnes, au courant de la situation avec la Chine, avaient fait état d’un niveau d’alarme différent des situations précédentes et avaient insinué qu’une intervention militaire de la Chine était possible.

L’armée ainsi que le gouvernement américains avaient déjà évoqué leur inquiétude la semaine dernière en commentant les récentes fuites dans les médias d’une probable visite en qualifiant « de mauvaise idée » cette initiative alors que Biden a l’intention d’avoir un entretien avec le président chinois Xi Jinping avant la fin du mois.

Cependant, le 22 juillet, deux membres démocrates du Congrès, Tom Tiffany et Scott Perry, ont conseillé à la présidente de la Chambre de ne pas tenir compte des menaces de Pékin et de la réserve de Joe Biden. Ils ont rappelé dans une lettre qu’en tant que présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, elle n’avait besoin de demander la permission ni aux dictatures étrangères ni au département d’État pour parler aux amis et alliés des États-Unis.

Dans cette lettre, les deux députés ont suggéré à la Présidente des représentants de soumettre sa visite au vote des députés sur une résolution « mettant fin à la politique dépassée d’une seule Chine et normalisant les relations entre les États-Unis et Taïwan.
Partisans d’une sortie de la politique d’une seule Chine, les représentants ont rappelé que les États-Unis avaient commencé des relations avec la Chine uniquement sur l’engagement de Pékin à résoudre ses différends avec Taïwan de manière pacifique. Une intention remise en question avec les provocations aériennes quotidiennes depuis plus d’un an des avions militaires chinois dans la Zone d’identification de défense aérienne taïwanaise (ADIZ).

Le représentant républicain, Brian Fitzpatrick, a également appelé sur Twitter Nancy Pelosi à ne pas courber l’échine face aux menaces chinoises.

De son côté, l’ancien secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, qui s’est rendu à Taïwan en mars, a offert sur Twitter de se rendre à Taïwan avec Nancy Pelosi.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus