close
RTI françaisTélécharger l'App
Ouvrir
:::

L’armée chinoise continue de mener des manœuvres autour de Taïwan

  • 05-08-2022
  • La Rédaction
L’armée chinoise continue de mener des manœuvres autour de Taïwan
L’armée chinoise continue de mener des manœuvres autour de Taïwan (Image : Weixin / commandement du Théâtre d'opérations de l'est de l'Armée populaire de libération (APL))

L’Armée populaire de libération (APL) a entamé sa deuxième journée d’exercices militaires dans le détroit et autour de l’île principale de Taïwan, des exercices qui devraient durer jusqu’à lundi selon les autorités chinoises.

Pékin a annoncé la tenue de manœuvres militaires dans la région en réaction à la visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi à Taipei mercredi, une visite jugée “provocatrice” par le gouvernement chinois.

Hier, ce sont 11 missiles de type Dengfeng qui ont été tirés dans l’après-midi dans les eaux jouxtant l’île principale de Taïwan. Des missiles tirés depuis plusieurs bases en Chine : Shanrao, Jinhua, Ganzhou, ainsi que de l’île de Pingtan, près de l’archipel de Kinmen, et qui ont atterri en mer dans quatre zones entourant l’île principale de Taïwan et dans une zone située entre les archipels taïwanais de Kinmen et de Matsu.

Plus inquiétant, le ministère japonais de la Défense a annoncé que cinq des missiles balistiques tirés par l’armée chinoise avaient atterri dans la Zone économique exclusive (ZEE) japonaise, et que quatre avaient survolé Taipei.

En parallèle, l'armée de l'Air taïwanaise a déclaré avoir repris aujourd'hui ses exercices de routine sur la côte Est. Deux avions à réaction et quatre avions de chasse F-5 ont décollé de la base aérienne de Chihang, dans le sud-est, pour pratiquer le décollage et l'atterrissage.

Le ministère de la Défense a aussi indiqué avoir détecté et surveillé trois destroyers chinois et un navire de reconnaissance électronique naviguant au large de la côte est de Taïwan ce matin.

De plus, dix navires militaires chinois ont été aperçus en train de conduire des exercices dans le détroit de Taïwan, ces derniers ayant traversé la ligne médiane du détroit. L'armée taïwanaise reste donc en alerte et continue d'observer la situation.

Par ailleurs, sept avions militaires de reconnaissance américains ont aussi été aperçus près de Taïwan au nord, au nord-est, à l'est, au sud et au sud-est de l'île principale.

La diplomatie taïwanaise a aujourd'hui condamné une fois de plus les exercices militaires menés par Pékin autour de Taïwan, condamnant une situation d'encerclement et la violation de la ligne médiane et de la Zone d'identification de défense aérienne (ZIDA) taïwanaise.

La porte-parole des Affaires étrangères Joanne Ou (歐江安) a assuré que Taïwan, en tant que membre responsable de la communauté internationale, ne provoquerait pas d'escalade du conflit mais continuait de défendre fermement sa souveraineté et sa sécurité nationale.

Joanne Ou a aussi reproché à Pékin de menacer le statu quo et la sécurité régionale, avant d'appeler la communauté internationale à soutenir Taïwan face à la menace chinoise : “Le ministère des Affaires étrangères appelle aussi la communauté internationale à condamner conjointement la menace militaire chinoise envers Taïwan, et appelle aussi tous les pays du monde à continuer de soutenir la démocratie taïwanaise et à défendre ensemble les valeurs de liberté et de démocratie, d'un ordre international basé sur les règles, et un Indopacifique libre et ouvert.

Hier soir également, la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen (蔡英文) a diffusé sur Twitter un message vidéo enregistré, appelant la Chine à la retenue et demandant le soutien de la communauté international.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus