:::

Taïwan reçoit plus de 200 plaintes de victimes de travail forcé au Cambodge

  • 11-08-2022
  • La Rédaction
Taïwan reçoit plus de 200 plaintes de victimes de travail forcé au Cambodge
Porte-parole de la diplomatie, Joanne Ou (photo, MOFA)

Depuis quelques mois, le nombre de dossiers impliquant des Taïwanais victimes de travail forcé au Cambodge ne cesse d’augmenter. 

Selon les données de la représentation taïwanaise à Hô-Chi-Minh ville, qui gère aussi les relations avec le Cambodge, ce sont, du 21 juin au 10 août, 222 Taïwanais travaillant au Cambodge qui ont déposé des plaintes concernant leurs conditions de travail. Des ressortissants taiwanais qui dénoncent la confiscation de leur passeport et, dans certains cas, des violences. Certains affirment même avoir été revendus à d'autres entreprises illégales. Selon la représentation à Hô-Chi-Minh ville, 51 des 222 victimes taïwanaises ont déjà pu regagner le pays. 

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré aujourd'hui que le gouvernement attachait une grande importance à la lutte contre la fraude transfrontalière et la traite des êtres humains, et que de nombreuses personnes avaient été emmenées au Cambodge sur la base de mensonges, dans le cadre d’une fraude transfrontalière dans les télécommunications, pour finalement se retrouver privées de leur liberté. 

La police taïwanaise coopère actuellement avec la police criminelle internationale afin de lutter contre ces réseaux qui introduisent des Taïwanais pour des travails illégaux au Cambodge. 

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus