:::

Taïwan condamne le nouveau livre blanc sur Taïwan publié par Pékin

  • 11-08-2022
  • La Rédaction
Taïwan condamne le nouveau livre blanc sur Taïwan publié par Pékin
Le nouveau livre blanc sur Taiwan, publié le 10/08/2022, expose la vision chinoise de la

La commission ministérielle des affaires continentales de Taïwan a condamné hier la récente publication par la Chine, plus tôt dans la journée, d’un nouveau livre blanc sur Taïwan, accusant Pékin de “prendre ses désirs pour des réalités et d’ignorer les faits”.

Dans un communiqué de presse, la commission a réaffirmé qu’aucun des deux côtés du détroit de Taïwan n’était sous le contrôle de l’autre rive, et a accusé la Chine de répéter, dans le nouveau livre blanc, “ les mêmes vieux clichés sur l’unification” au mépris du droit international et des réalités des deux côtés du détroit.

Le document publié hier, intitulé “La question de Taïwan et la réunification de la Chine dans la nouvelle ère”, réaffirme que le principe “un pays, deux systèmes” permettra de “résoudre la question de Taïwan”, et évoque les “perspectives de développement post-unification” de Taïwan. 

L’agence Reuters a fait remarquer que le nouveau livre blanc ne mentionne plus, contrairement aux deux premières éditions publiées en 1993 et en 2000, l’engagement de Pékin de ne pas envoyer de troupes ou de personnel administratif à Taïwan après avoir "unifié Taïwan", montrant que le dirigeant chinois Xi Jinping offre moins "d'autonomie" que dans le passé. 

Le livre blanc indique que la “réunification complète de la Chine est une aspiration commune à tous les fils et les filles de la nation chinoise” et reste la “mission historique” du Parti communiste chinois. Il réaffirme également que la Chine ne “renoncera pas à l’usage de la force” tout en préférant la “réunification pacifique”.

Dans le document, le gouvernement chinois rappelle les liens historiques entre la Chine et Taïwan pour justifier une unification, et accuse les Etats-Unis “d’utiliser Taïwan pour contenir la Chine”, son développement et son progrès.

Le vice-président de la commission ministérielle des affaires continentales Chiu Chui-cheng (邱垂正) a accusé la Chine de justifier ce qui serait une violation brutale de la souveraineté taïwanaise : “Les autorités de Pékin se mentent à elles-mêmes et mentent à tous en décrivant la voie pour le développement de Taïwan. Tout cela est futile et n’inspire que répugnance aux Taïwanais. L’opinion publique taïwanaise rejette déjà, pour la plupart, le principe d’“un pays, deux systèmes”. Seuls les 23 millions de Taïwanais ont le droit de décider du futur de Taïwan. Ils n’accepteront jamais une solution interdétroit imposée par un régime autoritaire”.

Chiu Chui-cheng a aussi accusé le Parti communiste chinois de mettre en danger la sécurité et la stabilité du détroit de Taïwan, et de diffuser des fausses informations. Il a également appelé les partenaires démocratiques de la communauté internationale à continuer à soutenir Taïwan.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus