:::

Un sondage suggère que 84,7 % des Taïwanais seraient opposés à la formule « un pays, deux systèmes »

  • 19-08-2022
  • La Rédaction
Un sondage suggère que 84,7 % des Taïwanais seraient opposés à la formule « un pays, deux systèmes »
Un slogan chinois pour promouvoir

La commission ministérielle des affaires continentales a publié hier les résultats d'un sondage mené auprès des Taïwanais pendant les exercices militaires chinois menés autour de l'île suite à la visite à Taïwan de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi.

Le sondage montre que 88,3% des interrogés se sont dits opposés aux manœuvres de l'armée chinoise. De même, 82,6 % condamnent la décision de Pékin de suspendre l'importation de fruits, de fruits de mer et d'autres produits alimentaires taïwanais sur son sol et d'interdire l'exportation de sable vers Taïwan.

Par ailleurs, 80,8 % des sondés s'accordent à dire que la Chine se montre hostile à l'égard de l'administration de la présidente taïwanaise, et 77,8 % condamnent les sanctions chinoises sur des organismes et entreprises qu’elle qualifient de « séparatistes indépendantistes taïwanais entêtés ». De plus, 66,6 % croient même que la Chine est hostile à l'égard de la population taïwanaise, soit le niveau du plus élevé des 20 dernières années.

84,7 % des interrogés se sont dits opposés à la formule « un pays, deux systèmes » proposée par Pékin comme solution à la « question de Taïwan » dans le livre blanc sur Taïwan récemment publié par le bureau des affaires taïwanaises en Chine.

86,1 % prônent plutôt le statu quo, tandis qu'un nombre similaire (84,7 %) affirme que le futur de Taïwan doit être décidé par les Taïwanais.

Enfin, 80,3 % des interrogés ont dit approuver la réaction des autorités taïwanaises, qui ont condamné la Chine pour ses « actions provocatives » autour de Taïwan.

Notons que le sondage a été mené du 10 au 14 août sur un échantillon de 1076 réponses valides, auprès de Taïwanais âgés de 20 ans et plus. Le sondage comporte un taux de fiabilité estimé à 95 % avec une marge d’erreur de 2,99 points de pourcentage.

Le porte-parole de la commission ministérielle des affaires continentales Chiu Chui-cheng (邱垂正) a exhorté Pékin à prendre en compte l'opinion des Taïwanais et à agir en membre responsable de la communauté internationale, sans menacer l'ordre dans la région indopacifique. 

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus