:::

Contribution taïwanaise à la conférence (GCTF) pour les femmes à Sainte Lucie

  • 29-08-2022
  • La Rédaction
Contribution taïwanaise à la conférence (GCTF) pour les femmes à Sainte Lucie
Le représentant taïwanais à Sainte Lucie aux côtés des intervenants au GCTF pour l'émancipation des femmes (photo CNA)

Taïwan et les États-Unis ont tenu un atelier de « conférence pour les femmes » à Sainte Lucie via leur plateforme du Cadre global de coopération et de formation (GCTF) le 26 août dernier.

La thématique de cette rencontre est « la poursuite de la réhabilitation de l’inclusion et de l’égalité des sexes en encourageant l’initiative des femmes dans l’ère post-épidémique ».

Le Premier ministre de Sainte Lucie, Philip Pierre, l’ambassadrice des États-Unis l’ambassadrice des États-Unis auprès des États de la Caraïbe Orientale, de la Barbabe et de l’OECO, Linda Taglialatela, l’assistante secrétaire adjointe au Bureau des affaires de l’Hémisphère occidental des États-Unis, Kerri Hannan, ainsi que la ministre de l’Intérieur de Sainte Lucie, Virginia Albert-Poyotte, se sont joints à l’ambassadeur de Taïwan à Sainte-Lucie pour partager des discours sur l’intention d’actions conjointes pour aider les femmes d’Amérique latine et des Caraïbes à reprendre leur destin en main en retrouvant le chemin de l’emploi ou de l’entrepreneuriat après la pandémie mondiale dont les femmes de ces régions ont particulièrement souffert. Cette volonté d’aider se traduit notamment par l’apport de conseils sur les politiques qui peuvent être mises en place à travers des spécialistes américains et taïwanais sur l’environnement nécessaire à l’épanouissement des femmes dans le monde du travail et de la création d’entreprise.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus