close
RTI françaisTélécharger l'App
Ouvrir
:::

La situation de Taïwan au centre du sommet annuel de l’IPAC

  • 14-09-2022
  • La Rédaction
La situation de Taïwan au centre du sommet annuel de l’IPAC
La députée Fan Yun (1ère à d.) en conférence de presse de l'IPAC (photo CNA)

L’Alliance interparlementaire sur la Chine (IPAC) organise du 12 au 14 septembre à Washington son sommet annuel 2022 auquel une soixantaine de parlementaires représentant trente pays ont répondu présent. L’une des réunions de cette année était consacrée à la démocratie de Taïwan face à la menace chinoise. Bien que Taïwan ne soit pas membre de l’organisation, deux députés taïwanais, Freddy Lim (林昶佐) et Fan Yun (范雲), ont été invités à assister à l’événement.

Mardi, le sénateur républicain Marco Rubio, co-président de l’IPAC aux Etats-Unis, a tenu une conférence de presse devant le Capitole en compagnie des représentants ukrainiens, belges, britanniques, japonais, australiens, mais aussi des Fidji et de l’Union européenne. Le sénateur a déclaré que la guerre en Ukraine avait permis aux pays démocratiques de prendre conscience de la menace de l’autoritarisme.

La députée Fan Yun a été invitée à présenter la situation de Taïwan et les multiples tentatives de Pékin visant à minimiser le statut de l’île souveraine à l’échelle mondiale. Marco Rubio a averti qu’il pourrait y avoir des conflits militaires dans le détroit de Taïwan d’ici 2030 et que si Taïwan tombait dans les mains du régime autoritaire chinois, cela impliquerait un changement significatif pour l’évolution de l’humanité en plusieurs générations.  

Notons que l’IPAC, fondée le 4 juin 2020, regroupe actuellement plus de 200 parlementaires de 29 institutions législatives sur cinq continents.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus