close
RTI françaisTélécharger l'App
Ouvrir
:::

Taïwan s'apprête à lancer sa campagne de vaccination contre la grippe

  • 29-09-2022
  • La Rédaction
Taïwan s'apprête à lancer sa campagne de vaccination contre la grippe
Taïwan s'apprête à lancer sa campagne de vaccination contre la grippe (Image : Centre de contrôle des maladies)

Le gouvernement taïwanais s'apprête à lancer, samedi, sa campagne de vaccination contre la grippe. Ce sont au total plus de 6,9 millions de doses de vaccin du laboratoire français Sanofi et des laboratoires taïwanais Adimmune Corp. et TTY Biopharm qui sont disponibles pour la campagne, selon le Centre de contrôle des maladies.

La campagne doit se dérouler en deux phases. La première, à partir du 1er octobre, concerne 11 publics cibles, tels que le personnel médical et le personnel de prévention épidémique, les parents d'enfants de six mois et moins, les femmes enceintes, les enfants de plus de six mois et jusqu'à l'entrée de l'école, ou encore les personnes de plus de 65 ans.

La deuxième débute le 1er novembre et concernera les 50-64 ans sans maladies chroniques à risque élevé.

Les autorités sanitaires, qui prédisent une hausse du nombre d'infections cette année,  encouragent la population à se faire vacciner, et ont précisé qu'en accord avec les recommandations de l'OMS, il était possible de se faire vacciner contre la grippe et contre le Covid-19 en même temps, avec une dose dans chaque bras.

Lee Ping-ying (李秉穎), membre du groupe consultatif d'experts du Centre de commandement de lutte contre les épidémies (CECC), a déclaré aujourd'hui qu'en termes de tendance de l'épidémie de Covid-19, la situation à Taïwan se rapprochait de celle de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande.

On observe en effet, selon le spécialiste, une stagnation du nombre de nouvelles contaminations qui s'explique par les mesures de prévention relativement strictes appliquées dans les pays concernés, créant une courbe en forme de colline avec un plateau, une stagnation qui pourrait durer plus longtemps que dans d'autres pays.

Lee Ping-ying a également précisé qu'avec un taux de létalité du virus du SARS-Cov-2 établi à 1 pour 1000, soit 5 à 10 fois plus que pour la grippe, la suppression totale du port du masque obligatoire à Taïwan n'était pas imminente. Le spécialiste considère qu'il faudrait attendre que le taux de létalité soit inférieur ou équivalent à celui de la grippe.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus