close
RTI françaisTélécharger l'App
Ouvrir
:::

Le répertoire classique français s’invite à NSO sous la houlette de Jun Märkl

  • 04-11-2022
  • La Rédaction
Le répertoire classique français s’invite à NSO sous la houlette de Jun Märkl
Le directeur musical de NSO, Jun Märkl au studio de RTI

Jun Märkl, chef d’orchestre de renom à l’échelle internationale et directeur musical de l’orchestre national symphonique (NSO) à Taipei depuis deux ans était l’invité de RTI hier pour présenter le répertoire qu’il a sélectionné pour le NSO et partager son expérience et sa vision de la musique classique à Taïwan et dans le monde entier.

Féru du répertoire français depuis Saint Saëns et Berlioz en passant par Poulenc et surtout Debussy qu’il affectionne particulièrement, Jun Märkl a insisté sur l’importance d’intégrer l’interprétation de ce répertoire pour enrichir la qualité, les couleurs et les sonorités de ce registre pour l’orchestre taïwanais et pour l’audience locale : « Le répertoire français peut élever la qualité de l’orchestre ; maintenant le style de l’orchestre est en train de changer, de s’améliorer. Aussi, pour le public c’est une expérience très importante parce que c’est un des piliers de la musique classique. Et je suis ici pour renforcer cela et le faire connaître au public. »

En réalité, Jun Märkl est un spécialiste du répertoire du compositeur français Debussy qu’il a travaillé pendant 10 ans en France à la tête de l’Orchestre National de Lyon et qui lui a valu d’être fait Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres en 2012 pour ses contributions par la France.

Le directeur musical a également présenté la thématique de la nature qu’il a sélectionnée pour cette saison 2022-2023. Il souhaite insister sur le lien particulier entre l’Homme et la nature très développé en Asie pour initier un dialogue et une réflexion à partir des oeuvres interprétées autour de ce thème en intégrant des éléments musicaux spécifiques à la culture taïwanaise diversifiée.

En outre, NSO insiste aussi sur la formule « la minute symphonique » qui souhaite mettre l’accent sur la formation des jeunes compositeurs dont l’écriture musicale est épaulée par l’expérience de Jun Märkl et des autres chefs d’orchestre pour encourager les échanges et promouvoir le point de vue expressif musical des Taiwanais auprès du public.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus