:::

Le président sud-coréen opposé à tout changement unilatéral du statu quo à Taïwan

  • 29-11-2022
  • La Rédaction
Le président sud-coréen opposé à tout changement unilatéral du statu quo à Taïwan
Le président sud-coréen Yoon Suk-yeol (photo, Reuters/TPG)

Le président sud-coréen Yoon Suk-yeol s’est exprimé sur la pression croissante exercée sur le détroit de Taïwan, dans une longue interview accordée hier (le 28) à Reuters sur des questions de politique internationale. Fermement opposé à tout projet de modification unilatérale du statu quo à Taïwan, il considère que le conflit doit être résolu selon les règles internationales.

Tout comme son prédécesseur Moon Jae-in, Yoon Suk-yeol observe avec prudence  les passes d’armes entre les États-Unis et la Chine, car cette dernière est le premier partenaire commercial de la Corée du Sud et elle entretient des relations très étroites avec la Corée du Nord.

Interrogé sur le rôle que pourraient jouer les forces de l’armée américaine stationnées en Corée du Sud dans un conflit à Taïwan, le président a répondu que le pays craint que la Corée du Nord ne profite de cette occasion pour entreprendre des démarches militaires. La Corée du Sud prendrait en compte la situation internationale avant de faire un geste dans le conflit de Taïwan, dans le but de limiter les risques, mais garde comme priorité la sécurité sur leurs frontières.

En ce qui concerne la menace nord-coréenne, Yoon Suk-yeol estime que la Chine a non seulement la responsabilité mais aussi la capacité d’influencer sur la politique de son voisin. Il exhorte Pékin à empêcher Pyongyang de poursuivre les essais atomiques et les lancements de missiles. Selon le chef de l’Etat, la Chine doit assumer ses responsabilités de membre permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus