close
RTI françaisTélécharger l'App
Ouvrir
:::

Un prix taïwanais pour le chercheur français Antoine Bondaz

  • 30-11-2022
  • La Rédaction
Un prix taïwanais pour le chercheur français Antoine Bondaz
Antoine Bondaz (à g.) reçoit du représentant taïwanais François Wu (à d.) le prix « Distinguished Taiwan Alumni » (photo CNA)

Le représentant de Taïwan en France François Wu (Wu Chih-chung 吳志中) a remis hier au spécialiste est-asiatique Antoine Bondaz (博達安) le prix « Distinguished Taiwan Alumni ».

Antoine Bondaz, qui était venu à Taïwan en 2007 pour une année d’échange à l’université Sun Yat-Sen de Kaohsiung, est l’un des experts sur Asie de l’Est recevant le plus d’attention médiatique en France. Chargé de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique, il y dirige notamment le FRS-KF Programme Corée ainsi que la Programme Taïwan sur la sécurité et la diplomatie. Il est responsable de la plateforme conjointe avec le German Institute for International & Security Affairs (SWP) sur l’Indopacifique. Ses recherches portent principalement sur la politique étrangère et de sécurité de la Chine et des deux Corées, et les questions stratégiques en Asie de l'Est.

Participant à de nombreux dialogues avec de haut-responsables asiatiques dont nord-coréens, il avait été auditionné par l'Assemblée nationale et le Sénat, le Parlement européen, l’OCDE, l'OTAN, et aux Nations Unies. Depuis 2022, il est également BMW Foundation FUTURITY Fellow et fait partie de leur programme Responsible Leadership. Il intervient également auprès d’entreprises françaises et étrangères.

En mars 2021, il avait dénoncé sur Twitter les pressions exercées par l'ambassadeur de Chine en France Lu Shaye (盧沙野) pour dissuader des sénateurs français de se rendre à Taïwan. Traité de « petite frappe » par l'ambassade, il ravait alors reçu le soutien immédiat de nombreuses personnalités, et était devenu la cible d’une série d’articles en anglais provenant de Chine. L’affaire avait attiré l'attention médiatique sur ses travaux en cherchant à le discréditer, et avait contribué à la prise de conscience des Français sur les pratiques des autorités chinoises.

Le chercheur s’est dit honoré de recevoir ce prix et a évoqué la responsabilité qu’il a de continuer à oeuvrer pour le développement des relations franco-taïwanaises. François Wu l’a remercié pour son soutien indéfectible à Taïwan et l’a félicité pour sa renommée en tant que jeune chercheur. 

Ce prix aux anciens élèves d’exception ayant fait des études à Taïwan, mis en place en 2018 par le ministère de l’Education, récompense tous les deux ans cinq à dix anciens étudiants étrangers pour leurs travaux dans un domaine particulier ou pour leur contribution à une meilleure compréhension de Taïwan dans le monde. Aux côtés d'Antoine Bondaz, la linguiste Elizabeth Zeitoun (Academia Sinica) a également reçu cette récompense cette année, ce qui porte à trois le nombre de Français lauréats depuis la création de ce prix, avec Françoise Mengin, directrice de recherches au CERI (Centre de recherches internationales CNRS-Sciences Po), lauréate en 2020.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus