close
RTI françaisTélécharger l'App
Ouvrir
:::

Le Forum des droits humains des travailleurs migrants 2022 se tient à Taipei

  • 08-12-2022
  • La Rédaction
Le Forum des droits humains des travailleurs migrants 2022 se tient à Taipei
Organisation du Forum des droits humains des travailleurs migrants 2022 à Taipei (Image : CNA)

Hier s'est tenu à Taïwan le Forum sur les droits humains des travailleurs migrants 2022. 

La présidente de la National Human Rights Commission (NHRC) Chen Chu (陳菊) a prononcé un discours inaugural à l'événement à travers une vidéo préenregistrée alors qu'elle se trouve actuellement en visite en France pour partager son expérience d'ancienne prisonnière politique pendant la période de la terreur blanche à Taïwan.

Chen Chu a déclaré que Taïwan avait un rôle important à jouer dans la chaîne d'approvisionnement mondiale, et que les tendances internationales suggéraient que les entreprises taïwanaises pourraient considérablement augmenter leur compétitivité en faisant davantage d'efforts pour protéger les droits humains basiques des travailleurs migrants.

L'organisation du forum et la visite de Chen Chu en France interviennent à quelques jours de la Journée internationale des migrants, le 18 décembre prochain.

L'événement visait à rassembler des enseignants-chercheurs taïwanais et étrangers, des représentants de la société civile et d'agences gouvernementales afin de discuter de différentes questions liées aux droits des travailleurs migrants à Taïwan.

Ont notamment participé au forum le conseiller présidentiel Michael Hsiao (蕭新煌), le professeur associé en droit à l'Université nationale Chengchi Lin Chia-he (林佳和), ou encore le secrétaire-générale du Taïwan Labour Front Son Yu-liam (孫友聯).

Lin Chia-he a évoqué plusieurs sujets concernant les droits des travailleurs migrants à Taïwan, et notamment l'obligation pour certains employés de loger dans un dortoir désigné par l'employeur et inscrite dans le contrat, et a fait remarquer que la législation taïwanaise ne mentionnait pas le droit des travailleurs de choisir eux-mêmes leur lieu de vie : "Certaines restrictions appliquées aux travailleurs migrants dans notre législation peuvent être en accord avec la Constitution taïwanaise, tout en violant les conventions internationales relatives aux droits de l'homme. Nous devons donc réécrire notre Constitution et c'est là un sujet difficile à traiter."

Chen Chu a elle aussi abordé les possibles conflits entre Constitution taïwanaise et le droit international dans le domaine des droits de l'homme, et a reconnu qu'il y avait de sérieux problèmes à régler en la matière.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus