:::

Boxe anglaise : Taïwan récolte huit médailles à la golden belt de Mexico

  • 12-12-2022
  • La Rédaction
Boxe anglaise : Taïwan récolte huit médailles à la golden belt de Mexico
Délégation taïwanaise de boxe anglaise au tournoi Golden Belt du circuit WBT de l'IBA (photo fédération de boxe de Taïwan)

Cette année, l’International Boxing Association (IBA), anciennement Amateur International Boxing Association (AIBA) a lancé un nouveau circuit professionnel intitulé le World Boxing Tour (WBT). Inspiré d’autres sports tels que le tennis ou le badminton, l’objectif est d’organiser une série de tournois prestigieux à travers le monde permettant d’octroyer des points pouvant s’ajouter au classement mondial de la fédération et de désigner un vainqueur par classement à la fin d’une saison. Dans ce circuit, treize tournois annuels sont classés en quatre catégories de niveaux différents : Diamond Belt (un tournoi sur invitation), Golden Belt (trois tournois), Silver Belt (quatre tournois) et Bronze Belt (cinq tournois).

Dans le cadre de cette nouvelle organisation dont les points obtenus ne sont pas encore intégrés au classement mondial pour cette saison d’essai, une délégation taïwanaise de huit boxeurs classés Elite dans la fédération internationale IBA, s’est rendue au Mexique pour participer la semaine dernière au tournoi de Guadalajara classé Golden Belt.

La délégation ne se sera pas déplacée en vain puisque chacun des athlètes est reparti avec une médaille, soit cinq médailles d’or, une d’argent et deux de bronze.

Dans le détail des médailles, les cinq médailles d’or ont été obtenues dans trois catégories féminines des poids mouches (50-52 kg), poids légers (57-60 kg) et poids super-welters (66-70 kg) et deux catégories masculines des poids moyens (71-75 kg) et poids mi-lourds (75-80 kg).

La médaille d’argent est remportée dans la catégorie féminine des poids super-légers (60-63 kg).

Enfin, pour les deux médailles de bronze, elles ont été remportées dans les catégories masculines des poids mouches (48-51 kg) et poids super-légers (60-63,5 kg).

Pour rappel, l’ancienne AIBA, fédération officielle de la boxe amateur et seule permettant à participer aux Jeux Olympiques, a été reprise par un magnat russe proche de Vladimir Poutine, suite aux problèmes financiers liés à la gestion du Taïwanais Wu Ching-kuo (吳經國). Depuis, plusieurs affaires ont éclaté, notamment récemment, lorsque les organisateurs des championnats du monde junior ont exigé aux athlètes ukrainiens de ne pas participer sous leur drapeau. Ce nouveau tournoi est financé par le géant russe des énergies fossiles Gazprom. La participation de la délégation taïwanaise à un tel événement, qui n’a pas de répercussion sur la sélection aux jeux de Paris, peut mener à s’interroger sur le bienfondé éthique pour la fédération de boxe du Taipei chinois (CTBA) d’envoyer des athlètes dans un tournoi aussi controversé.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus