close
RTI françaisTélécharger l'App
Ouvrir
:::

Deux futurs maires de Kinmen et Matsu se rendent à Xiamen

  • 12-12-2022
  • La Rédaction
Deux futurs maires de Kinmen et Matsu se rendent à Xiamen
Champs de sorgho à Kinmen (photo CNA)

Une députée du Kuomintang et les futurs maires des comtés de Kinmen et Lianjiang, nom administratif de l’île de Matsu, se sont rendus à Xiamen en Chine pour tenter de dénouer la situation qui met en péril une part importante de l’économie de leurs territoires et de préparer la reprise des trois mini-liaisons directes.

En effet, une grande partie de l’économie de Kinmen tourne autour de trois principales activités : le tourisme, dont les visiteurs chinois représentaient encore plus de 40 % des touristes en 2019, la production de kaoliang, cet alcool à base sorgho, et de manière plus anecdotique, les produits de la mer et autres ressources prélevées dans les fonds marins (notamment le sable).

Depuis la pandémie, tout le secteur du tourisme est sous perfusion des aides gouvernementales dans ces îles, laissant le reste de l’économie supporté par la production de kaoliang. Cette nouvelle restriction des importations chinoises positionne Kinmen et Matsu dans une situation économique presque insurmontable et pousse, en partie, les futurs maires des deux municipalités à se rendre à Xiamen pour essayer de convaincre leurs interlocuteurs interdétroit, non seulement de lever ces restrictions, mais aussi d’étudier les autres possibilités, notamment celle du retour des trois mini-liaisons directes entre la Chine Kinmen et Matsu qui sont suspendues depuis début 2020.

Cette initiative a été critiquée ce lundi par le Premier ministre, Su Tseng-chang (蘇貞昌), notamment en raison du manque de considération pour les conséquences épidémiques qu’une telle ouverture avec la Chine aura pour Taïwan : « J’espère que tout le monde puisse mettre en priorité la santé des citoyens et la stabilité sociale. Il ne sert à rien, sans savoir et sans raison, d’ouvrir notre territoire à la Chine, qui applique elle-même des méthodes sévères utilisées jusqu’à présent de confinement et de contrôle anti-épidémiques. »

Alors que les futurs maires de Kinmen et Lianjiang doivent rencontrer les autorités de la ville de Xiamen ainsi que des représentants du gouvernement chinois pour discuter de la réouverture des trois mini-liaisons, la députée du KMT doit rencontrer elle des cercles et des associations de commerce de la ville de Xiamen également avec l'objectif d’entamer les discussions sur cette réouverture. Il sera principalement question des modalités d’une réouverture, notamment du nombre de jours de quarantaine nécessaire, des conditions de quarantaine, des méthodes de dépistage, mais aussi des problèmes liés à la péremption des permis de voyage pour les résidents taïwanais en Chine (台胞證). Les discussions doivent tourner également autour des récentes restrictions à l’importation. Ces futurs responsables locaux prévoient de rencontrer les responsables de lutte épidémique à leur retour à Taïwan.

En outre, le Premier ministre dénonce une attitude, en ne travaillant pas de concert avec le gouvernement, qui joue le jeu de Pékin, dont l’objectif est de diviser Taïwan pour affaiblir la nation.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus