:::

Le deuxième don taïwanais de groupes électrogènes est arrivé en Ukraine

  • 24-01-2023
  • La Rédaction
Le deuxième don taïwanais de groupes électrogènes est arrivé en Ukraine
La parlementaire Kira Rudik, à la tête du parti Golos, recevant le premier don de générateurs taïwanais (Photo : CNA)

Alors que les températures sont négatives actuellement en Ukraine, les attaques russes sur les installations électriques ont provoqué des coupures d’électricité et de chauffage. C’est dans ce contexte que la parlementaire ukrainienne Kira Rudik, à la tête du parti d’opposition Golos (Voix), a annoncé que le deuxième don de groupes électrogènes par Taïwan est arrivé à Kiev.

Le premier don taïwanais de groupes électrogènes était arrivé en Ukraine début janvier. Kira Rudik a révélé qu’à ce moment-là, l’ambassade de Chine avait envoyé une lettre de mise en garde en demandant au gouvernement ukrainien que cela ne se reproduise plus. Cela n’a pas empêché ce deuxième don de groupes électrogènes de la part de Taïwan, et d’autres générateurs envoyés par Taipei devraient arriver dans le courant du mois de février.

Selon Kira Rudik, la guerre a modifié les relations entre l’Ukraine et la Chine. Bien que Pékin n’ait pas pris part activement au conflit, ni n’ait pris parti officiellement pour l’un ou l’autre des belligérants, elle a déclaré que les Ukrainiens savaient que Pékin avait aidé Moscou à contourner les sanctions. Par ailleurs, la Chine n’a pas non plus fourni un soutien significatif à l’Ukraine, a-t-elle fait remarquer.

Kira Rudik a précisé que l'Ukraine est dans une situation très fragile, c’est la raison pour laquelle le gouvernement évite d’irriter Pékin, car cela pourrait favoriser un rapprochement entre Pékin et Moscou, et ainsi rendre la situation encore plus épineuse. Même si elle peut comprendre que le gouvernement ukrainien adopte cette tactique, Kira Rudik, en tant que cheffe du parti d’opposition Golos (Voix), considère que ne pas irriter le président russe Vladimir Poutine ni la Chine est une option qui s’avère désormais irréaliste.   

Alors que les combats continuent à faire rage, Kira Rudik a rappelé que l’on peut vivre sans électricité mais qu’on ne peut pas vivre sans eau ni chauffage en hiver en Ukraine. Ainsi, les groupes électrogènes envoyés par Taïwan ont fait chaud au cœur aux habitants de Kiev, qui se sentent moins seuls dans cette guerre, selon Kira Rudik.

Pour mémoire, le ministère taïwanais des Affaires étrangères a déclaré début janvier que Taïwan a prévu de faire don d’environ deux millions de dollars américains (60,6 millions NTD) pour l’achat des équipements de chauffage et d’électricité et que Taipei continuera à soutenir les villes ukrainiennes qui sont en première ligne dans le conflit avec la Russie. 

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus