close
RTI françaisTélécharger l'App
Ouvrir
:::

Le vice-président du KMT sur le départ pour une visite en Chine

  • 07-02-2023
  • La Rédaction
Le vice-président du KMT sur le départ pour une visite en Chine
Andrew Hsia lors de son précédent voyage en Chine en août 2022 (Photo CNA)

Andrew Hsia (夏立言), le vice-président du Kuomintang, le principal parti d’opposition, se rendra demain en Chine, à la tête d’une délégation de membres de son parti. A Pékin, il prévoit de rencontrer Song Tao (宋濤), le nouveau directeur du Bureau chinois des affaires taïwanaises. Andrew Hsia (夏立言) prévoit aussi, pendant les neuf jours de sa visite, de se rendre à Nankin, Shanghai, Wuhan et Chongqing pour y rencontrer notamment les hommes d’affaires taïwanais.

Selon le KMT, les trois principaux objectifs de cette visite sont d’être à l’écoute des besoins des Taïwanais résidant en Chine, de faire part de leurs points de vue aux autorités, et de communiquer avec les responsables chinois chargés des affaires taïwanaises.

Andrew Hsia (夏立言) a déclaré : « La première étape de la visite est Pékin, le programme n’est pas encore très précis, mais je prévois de m’entretenir avec le nouveau directeur du Bureau des affaires taïwanaises du Conseil d'État, Song Tao. C’est la première fois que nous nous rencontrons, il s’agit donc de faire connaissance, c'est important. Par le passé, j’ai souligné qu'en tant que parti d'opposition, le KMT n'avait aucun pouvoir dans le domaine public, donc ma visite vise simplement à être à l’écoute de mes compatriotes, des hommes d’affaires et des étudiants taïwanais en Chine, et à transmettre ce que les Taïwanais ont à dire aux autorités compétentes de Chine continentale, en particulier pour faire entendre la voix des pêcheurs, des agriculteurs, des PME et des industriels du tourisme, qui font face à des difficultés ces dernières années. J'espère que, dans la situation actuelle où les deux parties semblent faire preuve de bonne volonté, il pourra y avoir des améliorations. »

Le président du KMT, Eric Chu (朱立倫), a déclaré aujourd’hui que cette visite visait principalement à essayer de résoudre les problèmes rencontrés par les agriculteurs et les pêcheurs taïwanais qui ne peuvent plus exporter leurs produits vers la Chine, et qu’il n’y a pas de considérations politiques. 

A noter qu’Andrew Hsia (夏立言) avait déjà effectué une visite de 17 jours en Chine en août dernier, une visite considérée par certains observateurs comme controversée en raison du calendrier, puisqu’elle était intervenue alors que Pékin avait renforcé ses menaces à l’égard de Taipei, suite à la visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine de l’époque, Nancy Pelosi.

Le parti démocrate progressiste (DPP) au pouvoir a déclaré hier dans un communiqué que la nouvelle visite d’Andrew Hsia (夏立言) en Chine provoquerait des spéculations internationales inutiles, au moment où les relations entre Washington et Pékin sont tendues, le Secrétaire d’Etat Antony Blinken venant de reporter une visite qu’il devait effectuer en Chine, suite à la découverte d’un ballon de surveillance chinois qui survolait le territoire américain.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus