close
RTI françaisTélécharger l'App
Ouvrir
:::

Le DPP interdit la nomination de membres condamnés par la justice à des postes internes ou pour des élections

  • 16-02-2023
  • La Rédaction
Le DPP interdit la nomination de membres condamnés par la justice à des postes internes ou pour des élections
Le vice-président et nouveau président du DPP Lai Ching-te (賴清德) (photo : CNA)

Le Parti démocrate progressiste a amendé son règlement interne, interdisant la nomination à des postes à responsabilité au sein du parti ou à des élections pour représenter le parti à des membres ayant été condamnés par la justice ou accusés.

Les modifications apportées lors de la réunion du comité exécutif central du DPP interdisent à ses membres ayant été condamnés ou accusés pour des affaires de crime organisé, d'agressions sexuelles, de relations sexuelles avec des mineurs, de drogues ou de possession illégales d'armes blanches ou d'armes à feu de se présenter à de tels postes.

Par ailleurs, une règle permettant aux personnes condamnées pour des violations de la loi et ayant bénéficié de 10 ans de probation sans commettre de nouvelles infractions à se présenter à de tels postes a été abolie lors de la réunion du parti.

Le président du DPP Lai Ching-te (賴清德) a indiqué que ce changement empêcherait Huang Cheng-kuo (黃承國), un membre du comité central permanent du parti et ancien conseiller de Tsai Ing-wen (蔡英文) sur la politique nationale de se présenter à un poste au sein du parti ou à une élection en représentant le parti. 

Toutefois, le secrétaire-général du parti Hsu Li-ming (許立明) a précisé que les modifications du règlement interne du parti n'entreraient pas en vigueur avant les prochaines élections législatives et présidentielles de 2024, mais qu'elles aideraient tout de même la direction du parti à évaluer les candidats potentiels en vue de la campagne.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus