:::

Visite en Chine d’une délégation de la Chambre de commerce taïwanaise

  • 28-03-2023
  • La Rédaction
Visite en Chine d’une délégation de la Chambre de commerce taïwanaise
Hsu Shu-bo (許舒博) reçu par le directeur du Bureau des Affaires taïwanaises du Conseil d’Etat Song Tao (宋濤) (photo : Chambre générale de commerce)

Le président de la Chambre générale de commerce Hsu Shu-bo (許舒博) vient de mener une délégation à Pékin du 21 au 25 mars, sur des sujets économiques et commerciaux. Il a notamment rencontré le directeur du Bureau des Affaires taïwanaises du Conseil d’Etat Song Tao (宋濤), le vice-président de la Commission chinoise de réglementation des banques et des assurances Zhou Liang (周亮), le vice-ministre du Commerce Wang Shouwen (王受文), le maire de Pékin Yin Yong (殷勇), le directeur adjoint de l'Administration générale des douanes Lou Junwen (樓軍文), le vice-ministre de la Culture et du Tourisme Du Jiang (杜江), ainsi que la fédération nationale des entreprises.

Hsu Shu-bo (許舒博) a proposé de relancer le tourisme à travers le détroit, et que la Chine reprenne ses importations de certains produits agricoles et piscicoles taïwanais qui avaient été suspendues. De retour à Taïwan, il a déclaré aujourd’hui que les discussions avaient été fructueuses, recevant des réponses positives de la partie chinoise, notamment à propos de la promotion du tourisme et des vols directs à travers le détroit.

Il a précisé que ce voyage avait aussi permis de clarifier les raisons des interdictions de certains produits agricoles et piscicoles taïwanais en Chine. Selon lui, en plus des normes différentes pour mentionner le lieu d'origine, appliquées par les différentes douanes, il faut que les professionnels taïwanais envoient des preuves précisant que leurs produits n’emploient pas de matières premières en provenance des préfectures japonaises touchées par la radiation liée au tsunami de 2011 dans la région de Fukushima. Hsu Shu-bo (許舒博) a précisé que les professionnels taïwanais n’étaient pas informés par le bureau pharmaceutique et alimentaire de Taïwan de ces exigences chinoises concernant l’utilisation des matières premières japonaises.

Il a en outre indiqué qu’à l'avenir, les produits exportés vers la Chine pourraient être directement étiquetés « Taiwan », et que c’était la plus grande réussite de ce voyage.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus