close
RTI françaisTélécharger l'App
Ouvrir
:::

Semi-conducteurs : le PDG de TSMC juge certaines restrictions américaines inacceptables

  • 31-03-2023
  • La Rédaction
Semi-conducteurs : le PDG de TSMC juge certaines restrictions américaines inacceptables
Mark Liu de TSMC (Photo CNA)

Le président du géant mondial des semi-conducteurs TSMC, Mark Liu (劉德音), a indiqué que certaines resctrictions figurant dans la loi CHIPS (Creating Helpful Incentives to Produce Semiconductors Act) qui régit l’industrie des semi-conducteurs aux Etats-Unis étaient difficilement acceptables pour les investisseurs et partenaires étrangers, faisant référence sans le mentionner explicitement au renforcement du contrôle des exportations d’équipements, de composants et de matières premières des semi-conducteurs, notamment par rapport à l’interdiction d’exporter vers la Chine.

Par ailleurs, pour bénéficier des fonds du CHIPS Act, les fabricants doivent s’engager à ne pas étendre leurs activités dans les « pays étrangers préoccupants », comme la Chine, pendant dix ans. Ils ne peuvent pas non plus mener des recherches ou licences impliquant des technologies sensibles avec ces pays, selon ces règlementations américaines.

Mark Liu plaide pour davantage de concertation en vue de parvenir à certains ajustements, au risque de voir ces restrictions supplémentaires dissuader les principaux fabricants mondiaux de semi-conducteurs.

Le PDG de TSMC souligne enfin que l’environnement de la fabrication de composants électroniques en Chine a énormément changé et que Taïwan se devait de bâtir un paradigme complet et modernisé de l’industrie des semi-conducteurs dans son ensemble. Notons toutefois que sur l’ensemble de l’année dernière, l’industrie taïwanaise des semi-conducteurs a affiché d’excellents résutats avec une croissance annuelle de 18,5% pour une valeur de plus de 4 800 milliards de dollars taïwanais (environ 144,8 milliards d’euros).

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus