Filmé à l’iPhone, « Peon » raffle les deux grands prix au Festival du court-métrage SeaShorts

  • 22-09-2020
Affiche du court-métrage Peon, lauréat du prix du meilleur film au Festival du film SeaShorts (Image : aimable crédit du SeaShorts Film Festival)
Capture d'écran du film "Peon", qui a remporté le prix du meilleur film au Festival du film SeaShorts (Image : aimable crédit du SeaShorts Film Festival)
Image du festival du film de courts-métrages SeaShorts (Image : Page Facebook du SeaShorts Film Festival)

La revue Asie-Pacifique de cette semaine est une revue thématique consacrée au festival du film SeaShorts, un festival de court-métrage d’Asie du Sud-Est organisé chaque année depuis 4 ans en Malaisie et qui a eu lieu en ligne cette fois-ci en raison de la pandémie de Covid-19.

Du 12 au 20 septembre, le public a pu découvrir les 30 films de la compétition officielle nominés pour le prix SeaShorts, sélectionnés parmi plus de 544 courts-métrages. Le jury a sélectionné un panel de film très divers, qui représentent la richesse et l’originalité des histoires de la région.

Le court-métrage BURA, du réalisateur indonésien Eden Junjung, raconte une partie de l'histoire indonésienne méconnue et rarement comptée à l'écran. Le film a remporté le prix de la meilleure photographie, du meilleur son ainsi que le prix du jury.

Le prix du meilleur réalisateur est allé à Pham Thien An, directeur de « Stay Awake, Be Ready », qui raconte, presque sans dialogue, l’histoire de trois hommes attablés à un coin de rue dont le repas est dérangé par un accident de moto. Le film a aussi reçu le prix du public, et une mention spéciale a été accordée à « Elsa », un court-métrage de la Singapourienne Lim Jen Nee, qui a filmé pendant un an son fils de 6 ans qui profite de sa dernière année de liberté pour faire pousser ses cheveux et incarner son personnage préféré de la Reine des neiges.

Le prix du meilleur scénario a été remporté par « Evening Stroll » de Candra Aditya. Le film raconte montre un couple qui doit rentrer à pied chez lui après avoir égaré son porte-monnaie, et qui redécouvre ainsi la beauté de leur relation à travers une conversation qui semble exceptionnellement naturelle 

Mais après une semaine de projection, c’est le film « Peon », co-réalisé à trois avec June Wong, Shaiful Yahya et Syaz Zainal, qui a récupéré les prix les plus convoités du festival. Le film est basé sur une histoire vraie vécue par Shaiful Yahya, un des co-réalisateurs.

« Peon » a remporté le prix du meilleur film à l’unanimité du jury, qui a relevé une « narration excellente », un « jeu très naturel » parfait par des « aspects techniques ». « Peon » a aussi récolté une mention pour son montage exceptionnel et gagné le prix Next New Wave pour le meilleur film malaisien pour son côté « innovant, surprenant, stimulant et espiègle ».

Retrouvez dans cette émission des partages de différents réalisateurs de films nominés ainsi qu'une interview de June Wong et de Shaiful Yahya, co-réalisateurs du film lauréat, « Peon ».

Animateur(s) de l’émission

Vos commentaires