:::

Radio Taiwan InternationalVers un dialogue interdétroit ?

  • 12-10-2021
Décryptage
Tsai Ing-wen à la 110e fête nationale de la République de Chine, Taïwan (Photo CNA)

Le 10 octobre, à l’occasion du 110e anniversaire de la République de Chine, la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen a adressé un discours en cinq grandes parties : la résilience dans la solidarité et coopération internationale dans la lutte contre COVID-19, Taïwan en première ligne de la défense des démocraties, face à une situation grave et complexe sans précédent, l’union du peuple taïwanais autour d'un consensus : souveraineté et territoire nationale, le rassemblement des forces des Taïwanais pour aplanir les divergences et enfin, fier et confiant tous ensemble, pour que Taïwan soit membre de la communauté internationale.

Au niveau interdétroit, la Chef de l’Etat a réitéré la volonté de Taïwan de maintenir le statu quo. Taïwan fera tout son possible pour empêcher qu'il ne soit altéré de manière unilatérale. Tsai Ing-wen a également indiqué quatre engagements de Taïwan: l’engagement durable en faveur d'un système constitutionnel libre et démocratique, l’engagement à ce que la République de Chine et la République populaire de Chine ne soient pas subordonnées l'une à l'autre, l’engagement à résister à toute annexion ou empiètement de la souveraineté et l'engagement selon lequel l'avenir de la République de Chine (Taïwan) doit être décidé conformément à la volonté du peuple taïwanais.
 

La déclaration de Tsai Ing-wen, surtout concernant le volet rejetant toute relation de subordination entre les deux rives, a beaucoup irrité la Chine. Shen Yu-Chung, professeur en sciences politiques de l’Université Donghai estime ainsi qu'il sera probablement impossible de voir l'émergence d'un diaologue entre les deux rives sous la gouvernance du DPP.  Analyse détaillée dans le décryptage de la rédaction.

Animateur(s) de l’émission

Vos commentaires