:::

Radio Taiwan InternationalDeux personnes appréhendées dans l’enquête sur l’incendie de Kaohsiung

  • 15-10-2021
Décryptage
L'immeuble Cheng Chung Cheng (城中城) en proie aux flammes (photo CNA)

Hier matin, peu avant trois heures, un terrible incendie a ravagé un immeuble commercial et résidentiel dans la ville portuaire de Kaohsiung, dans le sud de Taïwan. Le bilan est très lourd : 46 morts et 41 blessés, pris au piège de la fumée aux étages supérieurs du bâtiment dont les cinq premiers niveaux ont été détruits par les flammes. Il s'agit de l'incendie le plus meurtrier de l'histoire de la ville.

Le premier ministre Su Tseng-chang (蘇貞昌) était aujourd’hui sur place pour présenter ses condoléances aux victimes et à leurs familles. Toute la classe politique adresse des messages de soutien aux victimes et d’hommage aux pompiers et secouristes, y compris les représentations étrangères à Taiwan. Le Chef du gouvernement a annoncé l’ouverture d’une enquête pour déterminer l’origine du sinistre et déterminer les responsabilités.

Des équipes médico-légales étaient sur place pendant que les équipes de recherches poursuivaient leur travail. La police a trouvé un brûleur d'encens et des débris de boîtes de conserve dans une arrière-salle d'une boutique désaffectée du rez-de-chaussée et constaté que les lieu étaient régulièrement squattés par deux individus, un homme dénommé Kuo et sa petite amie Mme Huang. Les deux sujets ont été appréhendés. Ils étaient dans la soirée dans ledit local à boire et discuter avec un tiers avant de se quereller et que M. Kuo ne quitte les lieux. Sur place, son amie aurait allumé du bois de santal pour chasser les moustiques et continué de boire avec le 3e individu puis seule avant de quitter à son tour le bâtiment, peu avant que l'incendie ne se déclare.
Les deux protagonistes de 50 et 51 ans nient tout lien avec l’incendie mais les équipes médico-légales poursuivent le travail d'enquête pour déterminer les causes du drame et déterminer si l’origine qui semble humaine est accidentelle ou volontaire.

Détails dans le décryptage de la rédaction. 

 

Animateur(s) de l’émission

Vos commentaires