:::

Taïwan affiche sa confiance dans ses relations avec le Vatican

  • 19-09-2022
Décryptage
Taïwan reste confiant et serein dans ses relations avec le Vatican (photo Ambassade taïwanaise au Vatican et internet)

Récemment, le monde avait les yeux rivés sur l’Asie centrale qui réunissait le sommet régional de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), un rassemblement politique et économique de plusieurs pays d’Asie centrale visant à stabiliser la région mais qui incarne de plus en plus une opposition à l’influence européenne et américaine sur le plan international. La Russie et la Chine prenaient part à l’événement, donnant lieu à la première rencontre Poutine-Xi depuis l’invasion de l’Ukraine.
Mais ce qui nous intéresse, du point de vue de Taïwan, c’est aussi et surtout la présence dans la région, au même moment, du pape François. Le chef du Vatican – allié diplomatique de Taïwan – était au Kazakhstan pour le 7e Congrès des dirigeants des religions mondiales et traditionnelles. Les rumeurs d’une rencontre entre le président chinois et le souverain pontife se sont faites de plus en plus pressantes alors que les deux hommes étaient le 15 septembre dans la même ville. Si le pape François s’est dit ouvert au dialogue à tout moment, ne cachant pas son désir de paix d’aller en Chine un jour, la délégation chinoise a évoqué un agenda surchargé et un manque de temps pour une éventuelle rencontre.

Du côté de Taïwan, on observe continuellement la situation tout en affichant une sérénité dans les relations bilatérales avec le Vatican, n’hésitant pas à rappeler que l’ancien vice-président revient d’un séjour de neuf jours au Vatican où il a rencontré le pape François à trois reprises.

Retour sur l’évolution des positions et de la situation actuelle « triangulaire » entre Taïwan, le Vatican et la Chine.

Animateur(s) de l’émission

Vos commentaires