close
RTI françaisTélécharger l'App
Ouvrir
:::

Les migrants clandestins vietnamiens à Taïwan

  • 24-05-2023
Décryptage
Un bateau de pêche suspect pour le trafic d'être humain repéré par les garde-côte taïwanais (photo CNA)

Entre février et mars de cette année, les autorités avaient retrouvé plusieurs cadavres sur la côte ouest de Taïwan. À l’issue des premières enquêtes, il s’avère que 14 des corps retrouvés ont été identifiés comme des travailleurs vietnamiens qui avaient été rapatriés en raison de leur séjour illégal à Taïwan et qui ont donc perdu la vie en mer en tentant de revenir clandestinement à Taïwan par bateau. Cependant, il ne s'agit pas d'un cas isolé, mais d’une pratique d’une dizaine d’années avec des réseaux bien montés à la fois à Taïwan, en Chine et au Vietnam.

Selon le Père Pierre Nguyễn, prêtre catholique australien d’origine vietnamienne en mission à Taïwan et initiateur d'une ONG pour assister les travailleurs migrants, la majorité des 14 cadavres proviennent principalement de la province Nghê An de la côte centrale du nord du pays. On se souvient du dossier de 39 migrants vietnamiens retrouvés morts dans une remorque frigorifique à Essex en Angleterre en 2019. Ces migrants provenaient également de Nghệ An et de Hà Tĩnh.

Ces deux provinces, comme celle de Quảng Bình de la côte centrale du Vietnam, font partie des zones les plus pauvres du Vietnam, sachant que les Vietnamiens, en comptant les conjoint(e)s des Taïwanais ainsi que les travailleurs migrants en situation légale et illégale, représentent les étrangers les plus nombreux à Taïwan. 

 

Animateur(s) de l’émission

Vos commentaires