Le savoir-faire taiwanais sur le podium mondial des métiers

  • 23-10-2020
  • François-Xavier Boulay
Hou Shih-kuang, chef de la délégation taiwanaise des Olympiades mondiales des métiers

La compétition mondiale WorldSkills Competition qui se tient tous les deux ans vise à encourager les savoir-faire dans tous les métiers. Taiwan participe à ces « olympiades » des métiers depuis 1995, sous la houlette de Hou Shih-kuang (侯世光), reconnu pour son tutorat éducatif inédit dans le secteur technique et professionnel. « Pendant la phase d’apprentissage au secondaire, le facteur le plus important est d’explorer, à travers le processus, son intérêt, son potentiel, son talent et la mise en place de l’ambition visée. Il faut être prêt à passer à la phase de travail qui nécessite de réunir les intérêts développés et de les concentrer dans le travail et l’entrainement. Cela nécessite plus d'efforts, de concentration mais aussi de plaisir au travail, pour aboutir à de grandes réalisations. »

Après une édition blanche lors des compétitions 2015 et 2017, la délégation taiwanaise a su relever la tête pour grimper sur le podium de l’édition 2019 en glanant de nouveaux trophées. Hou Shih-kuang, élu à deux reprises « fierté de Taiwan » par le Global Views Monthly, est l’invité de notre émission Taiwan en ébul’action pour nous partager sa vision de l’éducation par le savoir-faire et pas uniquement l’instruction intellectuelle ou théorique : « Au cours de l'année d'étude, les applications pour combiner les connaissances et les expériences pratiques sont obligatoires. Le principal objectif de l’éducation est le développement de la maîtrise des technologies de la vie. Fournir la théorie et les principes de la technologie, le problème et les solutions, et les capacités de créativité et de mise en œuvre des problèmes, tels sont les objectifs de l’éducation. »

Vos commentaires