Le style Cai Li Fo (蔡李佛拳) - Partie 2

  • 13-01-2021
Maître Li Rongguang 李容光 . Crédit Photo : Li Yongzhou.

Pour cette deuxième partie d'émission à la découverte du style Cai Li Fo (蔡李佛), nous nous intéresserons dans un premier temps à l'un des styles ayant le plus influencé le Cai Li Fo (蔡李佛), à savoir le Li Jia Quan (李家泉). Puis plus en détail, notamment au travers de récits de combats, nous découvrirons un peu mieux le créateur du Cai Li Fo (蔡李佛), Chen Xiang (陳享), avant de terminer sur les techniques de renforcement propres à cette boxe !


Lexique :

  • Taolu 套路 : Nom donné aux formes codifiées avec ou sans armes pratiquées dans les arts martiaux chinois, à l'instar des Kata en karaté ou des Poomsé en Taekwondo.
  • Mabu 馬步 : Appelée en français "position du cavalier", il s'agit de la position de base la plus importante du Wushu. En plus de renforcer les jambes et les muscles fessiers, elle renforce également le mental, car très douloureuse pour le corps. Elle se pratique les deux jambes ouvertes, genoux à l'extérieur, pieds parallèles entre eux et cuisses parallèles au sol, formant un angle de 90° entre les cuisses et les mollets.
  • Wuguan 武館 : Plus connu sous son nom japonais "Dojo", le Wuguan est  la salle d'entraînement, dans les arts martiaux chinois, peu importe le style pratiqué.
  • Li Jia Quan 李家拳 : Style de la province du Guangdong, et plus précisément de la ville de Huizhou.
  • Cai Jia Quan 蔡家拳 : Style originaire du temple Shaolin du sud, situé dans la province du Fujian. On distingue le courant du Fujian, de celui du Guangdong, totalement différent, bien que se réclamant de la même origine.
  • Fo Jia Quan 佛家拳 : Style du Sud de la Chine (les sources divergent sur l'origine géographique entre le Guangxi et le Guangdong), créé par maître Liang Tianzhu. La légende veut que le style soit un mélange de différent styles dont principalement des techniques de Hong Jia Quan (洪家拳), et de Cai Jia Quan (蔡家拳).
  • Nan Yang 南洋 : Appelé mer du sud en Occident, il s'agit d'une appellation utilisée principalement en Chine pour désigner la région s'étendant de la province du Yunnan (雲南) jusqu'à Singapour.
  • Mannequin de Bois : Très utilisé dans les styles du Sud notamment, et popularisé en grande partie par son utilisation dans le Wing Chun (詠春), il est constitué d'un tronc qui varie de taille en fonction du pratiquant, et de diamètre en fonction des styles, et est le plus souvent constitué de 2 bras en bois imitant les bras d'un adversaire et situés à hauteur d'épaule, voir d'un 3ème bras à hauteur de nombril et situé en général au centre du tronc. On trouve parfois également un pied permettant de travailler les techniques de jambes. Quoi qu'il en soit, il n'existe pas vraiment de règle au sujet des mannequins de bois, que chacun peut adapter à sa pratique.

 

Émission proposée par Ghyslain Kuehn, rédacteur en chef du site de référence des arts martiaux chinois : www.wukongwushu.com

Animateur(s) de l’émission

Vos commentaires