2020 : l’année zéro de la dé-sino-mondialisation? Retour sur un an de géopolitique asiatique (2/3)

  • 08-01-2021
(Image : Pixabay)

L’année 2020 aura été marquée par l’émergence en Chine (selon toute probabilité) et la diffusion ensuite planétaire du Covid-19. S’il est exagéré de faire du Covid-19 la cause d’un changement  radical, il serait tout aussi erroné d’en minimiser totalement l’effet. Si le Covid n’a pas engendré de réalités nouvelles, il a été un accélérateur des modifications en cours et la plus importante fut pour l’année 2020 au niveau géopolitique l’accélération d’un découplage pas tant économique que culturel et politique voire aussi technologique entre la Chine et sinon le reste du monde du moins les pays de l’OCDE + Inde.

De ce point de vue le Covid-19 n’a pas tant simplement marqué une pause dans la globalisation des marchandises et des hommes qu’il a précipité une dé-sino-mondialisation, un tournant dans la mondialisation avec des caractéristiques chinoises qui semblait suivre l’essor dit irrésistible de la Chine en fragilisant le système-monde qui en était dépendant. Révélations autant des fragilités internes de l’Occident que des tensions et raidissements propres à la Chine avec pour effet un double repli et l’entrée dans une nouvelle ère mondiale du soupçon.

Animateur(s) de l’émission

Vos commentaires