:::

La protection des crabes de terre à Taïwan

  • 21-11-2022
Retour à la source
Un petit crabe de terre (Photo CNA)

Il existe deux définitions de crabes de terre, une plus large et l’autre plus étroite. La définition plus étendue désignant le crabe de terre se réfère généralement à tous les crabes qui peuvent sortir de l'eau. L'accent de cette définition est mis sur « l'activité terrestre » des crabes, de sorte que presque tous les crabes côtiers et fluviaux sont inclus dans cette liste de crabe de terre. La définition plus étroite des crabes de terre désigne les crabes qui vivent sur terre et dont le comportement n'est pas dominé par l'eau de mer, ce qui est plus proche de la perception des crabes de terre par la société en général.

En raison du développement des activités humaines, de plus en plus de crabes de terre sont directement menacés par l’homme avec notamment la construction des routes ou des pistes cyclables qui traversent directement les zones de vie des crabes de terre. A Taïwan, c’est dans l’extrême sud de l’île, à la péninsule Hengchun, quer se trouve le paradis des crabes de terre. Ici, on y dénombre une trentaine de variétés des crabes de terre. Depuis le début des années 2000, les différents organismes publics et privés se mobilisent pour protéger les crabes de terre surtout pendant la période de la ponte allant du mois de mai jusqu’en septembre. Des couloirs ou passages pour orienter des crabes vers la mer sont aménagés, des interruptions de la circulation routière sont entreprises parmi les mesures appliquées même si, des milliers de crabes peuvent être tués sur la route à chaque saison. De manière beaucoup plus tardive, l’association SOW (Society of Wildlife), s’est mobilisée également pour surveiller la situation des crabes de terre dans le nord et plus précisément au bord de la rivière de Tamsui. 

Animateur(s) de l’émission

Vos commentaires