:::

Radio Taiwan InternationalLexique sur la peinture chinoise (suite)

  • 07-10-2021
L’heure des musées
Image 1: Dong-Ju, Les Cavernes féériques dans les montagnes (source MNP)
L’heure des musées
Image 2: Dong-Ju, À la recherche de la Voie dans la montagne en automne (source MNP)
L’heure des musées
Image 3: Huangquan, Bambou et moineaux à la fin du printemps (source MNP)
L’heure des musées
Image 4: Huangshan, La pureté et la splendeur de Huangshan (source MNP)

La peinture chinoise est l'une des plus anciennes traditions artistiques continues au monde. La peinture de style traditionnel est connue aujourd'hui en chinois sous le nom de guó huà (國畫), qui signifie «peinture nationale» ou «peinture indigène», par opposition aux styles d'art occidentaux qui sont devenus populaires en Chine au 20e siècle. Elle est également appelée danqing 丹青. La peinture traditionnelle implique essentiellement les mêmes techniques que la calligraphie et se fait avec un pinceau trempé dans de l'encre noire ou des pigments colorés; les huiles ne sont pas utilisées. Comme pour la calligraphie, les matériaux les plus populaires sur lesquels les peintures sont faites sont le papier et la soie. Le travail fini peut être monté sur des rouleaux, tels que des rouleaux suspendus ou des rouleaux manuels. La peinture traditionnelle peut également être réalisée sur des feuilles d'album, des murs, des laques, des paravents et d'autres supports.

Les deux principales techniques de la peinture chinoise sont gongbi  (工筆) style méticuleux et xieyi  (寫意) dessin ou esquisse à main levée. Mais, en dehors de ces deux grandes classifications, il y a bien sûr beaucoup de techniques bien précises et détaillées, ce que Yung Hua vous propose de découvrir lors des prochaines émissions.

Vous trouverez ci-dessus les images des oeuvres décrites durant l'émission. Bonne écoute !

Animateur(s) de l’émission

Vos commentaires